Bombardier et Mitsibushi pourraient se rapprocher|Une entente ou une guerre dans l’aéronautique}

Bombardier se trouve dans des « conversations sophistiquées » en utilisant le conglomérat japonais Mitsubishi Weighty Sectors pour commercialiser son système d’avions locaux CRJ. Une déclaration pourrait être produite dans Paris Atmosphere Display, en deux jours, sur la base du présent Atmosphère qui a été le premier à révéler les détails. Le 5 juin 2019, Bombardier a confirmé qu’elle parlait de la voie à suivre pour son système CRJ utilisant son équivalent japonais, Mitsubishi Weighty Sectors. Néanmoins, le producteur canadien a ajouté l’autorisation de la table de Bombardier ainsi qu’une «évaluation de la persistance due et une procédure d’évaluation et d’autorisation très propre» de Mitsubishi. « Il ne pouvait y avoir aucune garantie que ce genre de conversation puisse finalement aboutir à un contrat », a-t-il déclaré dans la déclaration. Mitsubishi a également confirmé par courrier électronique aux médias canadiens, Los angeles Presse, que les conversations se poursuivaient, mais qu ‘«aucun choix [expérimenté] n’avait été pris». L’entreprise japonaise a déjà laissé entendre que ce genre de déclaration serait créée dans tout le Paris Atmosphere Display, affirmant qu’elle était «prête à changer non seulement ce marché mondial, mais aussi à le saisir. «La Mitsubishi Airplane Company a utilisé le prochain Paris Atmosphere Display pour annoncer les« annonces »de MRJ à venir. Pourraient-ils consister en des changements de titre ou des modifications de style extrêmes? Le 19 octobre 2018, Bombardier a accusé Mitsubishi Airplane aux États-Unis d’accuser le secteur japonais d’obtenir illégalement des documents importants en employant d’anciens travailleurs du fabricant d’avions canadien. Le producteur japonais a contre-attaqué en utilisant sa propre action en justice, accusant son rival canadien de chercher à retarder et d’éviter l’amélioration et l’accréditation de son avion local, le MRJ. Dans le cadre de la nouvelle croissance et du développement du défi MRJ, Mitsubishi Weighty poursuit Bombardier. Le producteur japonais accuse son rival canadien de chercher à retarder et à éviter l’amélioration et l’accréditation de son avion local, le MRJ. Le système de vente issu du système CRJ représente un peu plus par rapport à une année civile, Bombardier aurait peut-être presque totalement retiré de votre secteur de l’aviation industrielle. Certes, le 8 juin 2018, l’entreprise expérimentée a commercialisé la grande majorité de son système CSeries auprès d’Airbus, qui a renommé l’avion A220. En novembre 2018, Viking Atmosphere, qui avait acquis précédemment le système d’avions amphibies de Bombardier en 2016, avait pris le Q400 pour 300 000 $. Le second devrait certainement être commercialisé sous la marque De Havilland Airplane of Canada, revitalisée pour votre événement.

Be Sociable, Share!