MiG29: un avion de domination aérienne

Durant la guerre du Kosovo, un MiG-29 fut détruit le 24 mars 1999 par un F-16 de la Koninklijke Luchtmacht néerlandaise et le second de la patrouille par un F-15 de l’USAF. Le 14 septembre 2001, 2 MiG-29 syriens furent abattus (dont un piloté par le major Ayouni Brahim) alors qu’ils se rapprochaient d’un AWACS israélien escorté par 2 F-15 au large de Tartous. ]. Le 16 juillet, le gouvernement ukrainien annonce qu’un de ses Su-25 a été abattu par un MiG-29 de l’armée de l’air russe à l’aide d’un missile R-27. Au total 18 MiG-29 ont été abattus en vol. 5 avions ont été officiellement abattus par des MiG-29, 2 étant des avions civils, 1 était un drone, 1 était un appareil militaire et enfin le dernier était un tir ami entre deux avions de l’armée de l’air irakienne. ]. L’avion revenait d’une mission de reconnaissance au-dessus de la Syrie et devait se poser sur le porte-avions Amiral Kouznetsov.  Cette commande a été faite par l’armée de l’air suédoise. En mai 1993, le premier appareil biplace fait son vol inaugural, et s’écrase quelques mois après à cause du même problème, un dysfonctionnement dans les commandes de vol électriques. Tous les appareils Saab Gripen produits sont alors interdits de vol,jusqu’à ce que le problème soit fixé. Le 29 septembre 1995, le premier biplace JAS 39B sort de l’usine. 67 centimètres de plus par rapport au monoplace, mais il a gardé la même capacité en carburant. Le 23 avril 2008, un prototype dérivé du Gripen 3 a vu le jour. Il est doté d’une capacité de ses réservoirs de kérosène plus grande, équipé d’un nouveau réacteur plus puissant, et sa charge utile a augmenté. Il fut équipé de plusieurs nouvelles pièces ainsi qu’un moteur General Electric F414G. Ce nouveau moteur a une capacité de produire environ 20 % de poussée supplémentaire pour atteindre les 98 kN. L’appareil est en capacité d’atteindre la supercroisière à Mach 1,1 avec des missiles air-air8. La masse maximale du Gripen au décollage est passée de 14 000 à 16 000 kg avec seulement 200 kg de poids supplémentaire à vide. Il a été équipé également par un détecteur d’approche missile infrarouge, un système de communication par satellite, une liaison de donnée en bande large UHF et une remise à niveau du système de guerre électronique EWS3911. Le Gripen NG a fait son tout premier vol le 27 mai 2008, pour 30 minutes, l’appareil a atteint une altitude maximale de 6 400 mètres.  La capacité du missile couplée à la performance exceptionnelle de l’avion Su-30 donne à l’IAF une portée stratégique et lui permet de dominer l’océan et les champs de bataille a expliqué le ministère de la Défense. Le BrahMos est un missile de croisière supersonique pouvant être lancé à partir d’un sous-marin, d’un bâtiment de surface, d’un avion ou d’une station terrestre. Développé conjointement par l’Inde et la Russie qui ont créé à cette fin une société commune, BrahMos Aerospace Private Limited. Utilisé par l’armée indienne depuis 2005, le « BrahMos » est un missile supersonique à propergol solide pesant 2,55 tonnes. Le missile vol à des vitesses comprises entre Mach 2,5 et 2,8. Sa version originale est longue de 8,3 mètres pour 0,67 m de diamètre. Doté d’une ogive de 200 à 300 kg, le BrahMos est capable de neutraliser les cibles à une distance de 290 km avec une charge anti-blindage ou nucléaire. BrahMos est un acronyme composé des premières syllabes du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova. Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30» bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose d’une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et du KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême.  Néanmoins en octobre 2018, le pays décide l’acquisition de 34 Lockheed Martin F-35. À Dubaï, en 2009, un exercice appelé Advanced Tactical Leadership Course (ATLC) a pour la première fois vu s’affronter les avions de chasse les plus modernes à partir de la base d’Al Dhafra. Lors d’une simulation, quatre Eurofighter ont été détruits par deux rafale, qui en sont sortis indemnes. L’Eurofighter Typhoon est, au début du 21e siècle, le seul avion de combat produit sur quatre sites. Cette particularité est une des principales raisons du prix élevé de l’appareil car elle en limite l’effet de production de masse en multipliant les coûts de production. Chaque partenaire assemble les modèles destinés à son besoin national, tout en participant à la production de composants pour les 747 avions commandés en date d’octobre 2017 construits (exports compris). ]. Cas unique, les deux ailes sont produites sur deux sites différents. Le 20 mars 2008, le dernier Typhoon de la première tranche a été livré. L’Eurofighter devait équiper les unités suivantes : No. ] du Rafale permet de le gréer rapidement en « buddy-to-buddy » (ou « nounou »), apte à ravitailler un congénère Air ou Marine, tous dotés de série d’une perche de ravitaillement en vol (amovible). MICA à guidage électromagnétique ou infrarouge, un missile ASMP-A plus deux réservoirs supplémentaires (standard F3). F3 road map ou F3-O4T (Obsolescence 4e Tranche). Thales Damoclès, conférant une capacité de bombardement à 70 km de jour comme de nuit. 68 mm développée pour le Eurocopter Tigre, voire une roquette guidée laser, elle aussi commune au deux appareils (Rafale/Tigre). Le Rafale M au standard F2 est déclaré opérationnel le 21 mai 2008. Les Rafale M2 à M10 au standard F1 ont été mis sous cocon (de facto retirés du service) sur la BAN Landivisiau. Le rafale M1 sert toujours pour l’expérimentation de nouveaux équipement. Le 31e Rafale Marine au standard F3 est livré début décembre 2010 à la Marine nationale. L’aviation navale dispose fin 2011 de 30 Rafale M dont 20 sont en lignes au standard F3.  Dassault Aviation, qui proposait le Rafale, s’est retiré de l’appel d’offres visant à fournir 88 nouveaux avions de combat au Canada, a annoncé jeudi la direction générale de l’armement (DGA), qui a eu mercredi un échange avec son homologue canadienne. Dassault Aviation, a déclaré le directeur du développement international de la DGA, Thierry Carlier, qui répondait à une question lors d’une conférence de presse. Quelles sont les conditions qui n’était pas remplies ? La décision de Dassault Aviation laisse quatre groupes industriels en lice pour ce contrat évalué, selon des responsables canadiens, entre 15 milliards et 19 milliards de dollars canadiens (10 milliards et 13 milliards d’euros). Le groupe suédois Saab AB, l’un des quatre candidats restants, est confronté au même défi que Dassault Aviation avec son avion de combat Gripen. La Grande-Bretagne, membre du groupe des « Five eyes », appuie le consortium Eurofighter auquel participe Airbus. Le dossier de renouvellement de la flotte d’avions de combat canadiens arrive bientôt dans sa phase cruciale. Le Canada doit lancer au printemps 2019 un appel d’offres (RFP) pour l’acquisition de 88 avions de combat.  ». Il a été créé dans le but d’accroître les capacités offensives du Su-27 et de lui donner la possibilité de détruire tant les cibles aériennes que les cibles de surface. Le premier prototype du Su-35 fut achevé en été 2007 à l’usine Komsomolsk-na-Amure Aviation Production Association (KnAAPO), à Komsomolsk-sur-l’Amour. ]. Le 14 avril 2009, un prototype Su-35BM s’écrasa lors d’un essai au sol à haute vitesse. Du 17 au 23 juin 2013, à l’occasion du salon du Bourget, un Su-35S piloté par le chef pilote d’essais Soukhoï a effectué des vols de démonstration de 15 minutes. Les trois premiers prototypes de Su-35 (701 → 703) se présentaient comme des chasseurs à trois plans, cinq fois plus instables que le Su-27 et équipés de nouvelles commandes de vol électriques quadruplexées. Pour l’augmentation de l’agilité et l’amélioration des performances au décollage et à l’atterrissage, on leur ajouta des plans canards. Les plans canards servaient également à souffler la couche limite par la génération de vortex, afin d’empêcher le décollement brutal aux grands angles d’incidence, et jouaient également le rôle de fentes aux grandes incidences. Le Su-57 est toujours aujourd’hui dans sa phase d’expérimentation par les ingénieurs du projet et par les autorités militaires russes, mais ces essais en vol se rapprocheraient de la fin. En effet, début février 2018, le vice-ministre de la Défense Iouri Borissov a déclaré que le Ministère russe de la Défense «prenait déjà les Su-57 pour les tester au combat, les tests d’État de la première étape ayant pris fin». C’est donc sans doute dans ce cadre là que deux Su-57 ont été déployés sur le sol syrien. Mais la réalisation de ces essais et la pertinence de ce déploiement sont remis en question. En effet, depuis le lancement du programme, le PAK-FA subit retards après retards et les périodes d’essais sont rallongées voire décalées. Si la Russie peut y voir ici une opportunité de confronter tant bien que mal son Su-57 dans un contexte opérationnel, c’est aussi une aubaine pour les armées de l’air occidentales et les services du renseignement militaire. Le Su-57 est un appareil complexe avec ses réalités et ses ombres, et dont les informations qui nous parviennent sont aujourd’hui justes, sous-évaluées, impossibles à déterminer précisément ou tout simplement fausses. Le PAK-FA est «le programme le plus fondamental pour l’avenir de l’armée de l’air Russe. Appelé à prendre la relève de la redoutable et prolifique famille Flanker ; le PAK FA sera le premier appareil de 5ème génération conçu, développé et entièrement mis au point en Russie», explique l’excellent blog Red Samovar. Il a récemment publié un dossier indispensable à la lecture pour comprendre le programme PAK-FA et surtout, pour connaître finement le Su-57. Source : avion de chasse

Be Sociable, Share!