L’A380 pour la compagnie japonaise ANA

Le premier « superjumbo jet » à destination du transporteur japonais All Nippon Airways (ANA) a pris son envol lundi sur la chaîne de montage d’Airbus à Toulouse, en France. Le voyage inaugural de l’avion a été conduit dans une autre usine Airbus à Hambourg, en Allemagne, où l’avion est en préparation pour une installation en cabine. Il sera également peint dans un schéma de peinture spécial tortue de mer qu’ANA a prévu pour l’avion. Consultez notre page d’accueil pour en savoir plus sur fighter jet. La commande par ANA de trois modèles d’avion à réaction a donné un coup de pouce au programme A380 en difficulté d’Airbus en 2016. Cette transaction a également permis à Airbus de récupérer partiellement une commande d’A380 annulée par le transporteur japonais en faillite Skymark. Selon Bloomberg News, Airbus n’avait pas encore choisi de compagnie aérienne pour l’A380 depuis près de trois ans. Il y avait eu des spéculations sur l’avenir à long terme de l’A380, bien que ces inquiétudes aient quelque peu apaisé lorsque Emirates a annoncé qu’elle achèterait 20 avions supplémentaires. De son côté, ANA sera le premier transporteur japonais à exploiter l’A380 à deux ponts, le plus grand avion de transport de passagers commercial au monde. La livraison du premier A380 d’ANA est prévue pour le début de 2019, au moment où la compagnie aérienne déploiera l’avion sur sa ligne Tokyo-Honolulu. Selon ANA, son premier A380 sera traité comme une tortue de mer géante. Cette livrée «Flying Honu» a été choisie après que près de 2 200 personnes eurent soumis des candidatures au concours de peinture «à l’avion» ouvert par ANA pour choisir un look unique pour son premier A380. Une fois que l’ANA aura pris livraison de l’A380, ce sera la 15e compagnie aérienne mondiale à mettre cet avion en service. Le 14ème transporteur à piloter l’avion à réaction est arrivé plus tôt cette année chez HiFly, un transporteur européen peu connu. La société portugaise a acheté un Airbus A380 d’occasion qui avait été volé pour la première fois par Singapore Airlines, qui a ensuite rendu l’avion au moment où il prenait livraison des nouvelles versions. L’A380, qui appartient maintenant à HiFly, reste dans la configuration des cabines luxueuses de Singapour, qui comprend des suites privées avec lits superposés de première classe. Les A380 de HiFly ont brièvement fait le trajet entre JFK, Londres et New York, pour le transporteur à bas prix Norwegian, qui avait besoin de l’avion pour remplacer certains de ses Boeing 787 qui étaient hors service pour des réparations nécessaires de leurs moteurs Rolls Royce.

Be Sociable, Share!