Air Canada annule tous ses vols sur 737Max pour 2019

La compagnie aérienne canadienne Air Canada, à l’instar de Southwest Airlines aux États-Unis, a renoncé à reprendre ses vols sur le Boeing 737 MAX en 2019. Avec la publication des résultats du deuxième trimestre 2019, la compagnie aérienne a annoncé qu’elle supprimerait les vols MAX de son calendrier jusqu’à ce que « au moins ”début janvier 2020. Malgré des résultats meilleurs que prévu, la société s’attend maintenant à ce que les échouements continus des avions pèsent sur ses performances au troisième trimestre. Avec ses derniers résultats financiers, publiés le 30 juillet 2019, Air Canada a révélé qu’elle supprimait 737 vols MAX de son calendrier jusqu’au 8 janvier 2020, à des «fins de planification», évoquant des incertitudes quant à la date de remise en service du modèle. «Dans notre planification, nous allons retirer le Boeing 737 MAX de notre calendrier jusqu’au moins le 8 janvier 2020…», a déclaré Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada, dans un communiqué de presse officiel. « À l’heure actuelle, nous n’avons aucune visibilité sur un timing fiable pour la remise en service du Boeing 737 MAX alors que nous attendons les approbations réglementaires.  » Si l’aéronef était remis en service plus tôt que prévu, a déclaré Rovinescu, la société « chercherait des opportunités pour que certains d’entre eux rejoignent la flotte soit pour des vols de remplacement, soit en remplacement », ce qui se fait actuellement avec d’autres appareils d’Air Canada. flotte pour couvrir les vols desservis par le MAX. La décision de couper encore plus de vols MAX jusqu’au début de l’année prochaine fait suite à la décision de Southwest d’étendre les réductions d’horaires de vol du modèle jusqu’au 5 janvier 2019, comme indiqué dans le rapport du deuxième trimestre 2019 du transporteur budgétaire du 25 juillet 2019. Les principaux transporteurs américains, tels qu’American Airlines et United, ont déjà repoussé plusieurs vols MAX, la dernière prolongation date du début novembre 2019. Air Canada avait également précédemment annoncé qu’elle supprimerait le modèle de son programme jusqu’au début du mois d’août.

Meilleur transporteur américain Les compagnies aériennes avaient déjà repoussé à plusieurs reprises la date de remise en service de sa flotte de Boeing 737 MAX. D’abord jusqu’en juillet, puis d’août, puis de septembre et maintenant, pour la quatrième fois, jusqu’en novembre 2019. United a emboîté le pas en laissant tomber ses jets MAX de son programme pendant encore deux mois. Southwest devrait suivre leur exemple en annonçant une échéance de novembre. Malheureusement, l’échouement des avions MAX entraîne l’annulation de vols, et les annulations se traduisent par des millions de pertes de revenus pour les compagnies aériennes exploitant ce type d’avion. Au moment de l’échouement du modèle en mars dernier, le plus gros transporteur canadien avait 24 737 appareils MAX 8 dans son parc en exploitation. La société a déclaré s’attendre maintenant à ce que les 12 autres avions commandés soient livrés, prévu pour juillet 2019, pour l’an prochain. Impact de la mise à la terre du 737 MAX sur Air Canada Au deuxième trimestre (clos le 30 juin 2019), Air Canada a déclaré un bénéfice net d’environ 183 millions de dollars (240 millions de dollars CA), comparativement à 98 M $ (129 M $ CA) en 2018 pour un chiffre d’affaires de 3,6 G $ (4,757 M $ CA) et des liquidités non restreintes d’environ 5,3 G $ (7 G $). «Je suis ravi d’annoncer un excellent deuxième trimestre, avec des revenus d’exploitation record de 4,757 milliards de dollars et une liquidité record de près de 7 milliards de dollars… Ces résultats sont impressionnants avec une croissance des revenus dans chaque segment de marché et des revenus du trafic passagers en hausse de 10,7% sur une capacité de 2,3 pour cent Nous avons également bien géré les coûts, notamment en raison des difficultés liées à la recherche de vols de remplacement pour certains des Boeing 737 MAX hors service », a commenté Rovinescu. Malgré des résultats encourageants pour le deuxième trimestre, Air Canada s’attend à ce que l’arrêt continu des avions MAX pèse sur la performance de la compagnie au troisième trimestre 2019, entraînant une réduction de la capacité et une réduction de la croissance des bénéfices.

«L’impact de la mise à la terre du Boeing 737 MAX se fera sentir encore plus fort lors de notre été très occupé période de pointe « , a noté le chef d’Air Canada. « La capacité projetée du troisième trimestre devrait diminuer d’environ 2% par rapport au troisième trimestre de 2018, par rapport à une augmentation de capacité initialement prévue d’environ 3%. » Le cas de WestJet Airlines Une autre compagnie aérienne canadienne, WestJet, a annoncé le 29 juillet 2019 qu’elle étendait également ses suspensions de vol 737 MAX, mais pas aussi à l’avenir qu’Air Canada – jusqu’au 4 novembre 2019, rapportent les médias locaux. Au 30 juin 2019, le transporteur low-cost comptait 13 737 avions MAX 8 dans son parc opérationnel et prévoyait de réceptionner deux autres de la variante au second semestre de cette année, indique le rapport financier de WestJet pour le deuxième trimestre 2019. . Au total, la compagnie aérienne devait prendre livraison de 23 jets MAX d’ici 2027, ce qui porterait à 36 le nombre total de modèles de sa flotte. Selon un rapport paru dans le Calgary Herald le 29 juillet 2019, WestJet demande maintenant une indemnisation à Boeing pour perte de revenus due à l’échouement du MAX. « Nous avons eu de nombreuses conversations importantes dans ce sens », a déclaré M. Sims au quotidien. «Il est clair que nous sommes l’une des deux flottes de jets exclusives à Boeing en Amérique du Nord et nous nous attendons à ce que cela se reflète dans la conversation que nous avons avec Boeing.»

Be Sociable, Share!