Israel vend ses vieux F-16 au Canada

Le ministère israélien de la Défense est en négociation pour vendre 29 avions de combat F-16 à la retraite à une entreprise canadienne, a appris Calcalist. L’accord est évalué à 100 millions de dollars et devrait être le plus important jamais réalisé en son genre.

Les avions sont des F-16 Hawks de la variété A / B, et étaient en possession de l’armée de l’air israélienne depuis les années 1980, dont le dernier a été retiré du service en 2016. Des avions de cette variété ont pris part à l’attaque de 1981 contre le Réacteur nucléaire irakien et dans la guerre du Liban de 1982, mais ont été retirés du service actif une fois que des versions avancées du F-16 sont entrées en service. L’agence d’exportation du ministère de la Défense (SIBAT), chargée de la vente d’équipements militaires usagés, supervise la transaction.

Les avions ne seront pas achetés par le gouvernement Candian, mais plutôt par une société privée appelée Top Aces Inc. Sur son site Web, la société a déjà annoncé qu’elle ajouterait bientôt des F-16 à sa flotte qui comprend désormais Skyhawk et Avion à réaction alpha.

Top Aces fournit à la Force aérienne canadienne, à l’US Air Force et à l’Australian Air Force des aéronefs qui simulent les menaces de combat ennemies, également appelées «Red Force»: ses avions et ses pilotes imitent les avions ennemis et pratiquent des exercices d’interception contre la «Blue Force »Ou les militaires. La société propose également des services aux marines occidentales intéressées par la conduite d’exercices impliquant la lutte contre les frappes aériennes.

Le recours à une société privée pour faciliter la transaction réduit également le prix de l’accord, car l’emploi d’avions d’occasion et de pilotes privés coûte moins cher que l’utilisation de nouveaux avions de combat et de pilotes opérationnels. Dans les années 1980, l’armée de l’air américaine a acheté des avions israéliens Kfir pour ces smulations ennemies, mais utilise maintenant des sociétés privées pour les mêmes opérations. En 2019, l’US Air Force a payé 6,4 millions de dollars à sept entreprises privées pour fournir des services de simulation ennemie, aviation pilot dont certaines ont acheté des avions israéliens Kfir et Skyhawk excédentaires.

L’armée de l’air israélienne exploite le 115e escadron en tant que son «escadron rouge» pour simuler les menaces ennemies. Il est composé de pilotes actifs qui utilisent des avions plus anciens, y compris certains des F16 qui seront vendus à la compagnie canadienne. L’escadron n’est pas opérationnel et, lors de situations d’urgence, ses pilotes rejoignent les escadrons opérationnels au combat.

Be Sociable, Share!