La FAA approuve les correctifs électriques pour les Boeing 737 MAX

La Federal Aviation Administration (FAA) a approuvé les correctifs soumis par Boeing concernant les problèmes électriques potentiels de certains Boeing 737 MAX.

Au début du mois d’avril, Boeing a pris les devants en demandant à certains exploitants de clouer au sol un sous-ensemble de leurs appareils MAX après avoir découvert que la mise à la terre était insuffisante au niveau de l’unité de commande de l’alimentation de secours, du rack de stockage de l’unité de commande et du tableau de bord faisant face aux pilotes. La compagnie a découvert que ce problème pouvait potentiellement entraîner des courts-circuits et provoquer la défaillance de certains systèmes du cockpit en vol. Ce problème est apparu quelques mois seulement après que le 737 MAX ait repris son envol fin décembre 2020.

Le problème de court-circuit potentiel ne touche qu’une sous-flotte à la suite d’un changement de processus incorrectement vérifié mis en œuvre au début de 2019 dans le cadre des efforts visant à augmenter la production mensuelle. L’entreprise est passée de l’utilisation de rivets à celle d’attaches pour maintenir en place l’unité de commande d’alimentation de secours, baptême avion de chasse ce qui a entraîné la formation d’un « chemin de mise à la terre » inapproprié. D’autres sources indiquent qu’un apprêt a été utilisé pour percer les trous.

Le problème est totalement indépendant du système MCAS en difficulté et semble pouvoir être résolu très simplement.

Au début du mois de mai, Boeing a soumis des bulletins de service contenant des propositions pour résoudre le problème, mais la FAA a adopté une approche plus prudente en demandant des informations supplémentaires sur le problème afin de s’assurer que le problème de mise à la terre ne s’étend pas à d’autres parties de l’avion.

Mercredi, la FAA a annoncé que deux bulletins de service soumis avaient été acceptés et seraient envoyés aux compagnies aériennes concernées. Le problème toucherait un peu plus de 100 appareils 737 MAX répartis entre 16 compagnies aériennes. Sur ces plus de 100 appareils, 71 sont des avions basés aux États-Unis.

Dans une interview accordée à Reuters, Boeing a déclaré qu' »après avoir obtenu l’approbation finale de la FAA, [la société] a émis des bulletins de service pour la flotte concernée » et « termine le travail alors qu'[elle] se prépare à reprendre les livraisons ».

C’est une bonne nouvelle pour les compagnies aériennes qui cherchent à augmenter leur capacité pendant la période estivale et, selon Dave Calhoun, PDG de Boeing, la réparation devrait prendre environ 3 à 4 jours par avion. Cela signifie également que les MAX bloqués à Renton peuvent enfin être réparés et livrés aux clients en attente.

Be Sociable, Share!